Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

comme promis voilà le Compte rendu d'une journée somme toute tranquille :

  • réveil 6h32 (quand je songe à regarder le réveil), Mimine vient de sauter de l'appui de la fenêtre sur le plancher, avec la grâce éléphantesque qui la caractérise et ça fait le bruit d'une petite bombe.
  • à moitié ensuquée, trotter vérifier si les gamelles contiennent encore des croquettes,
  • vérifier, que, oh joie, oh bonheur ineffable ce matin il n'y a pas de crottes dans les litières (elles y seront 1 h plus tard, et là c'est le copain qui s'en chargera).
  • donner qqs croquettes à Atsina + un peu de pâtée pour chat (5 ou 6 boulettes mollassonnes), elle en raffole
  • se retrouver envahie par 4 des 6 matous qui en veulent aussi et font des loopings entre mes chevilles et donner qqs boulettes à chacun

  • toujours dans ma bulle léthargique me préparer un thé (à la menthe) et une portion de clafoutis
  • faire sortir 3 chats, non 4, non 3, monsieur Max sort, rentre, sort, hésite ....
  • remonter avec le plateau en évitant la chienne et les matous, re-croiser dans l'escalier le copain qui vient de se lever "rebonjour, ça va, ça va !" il sait que le matin suis au radar pendant une heure, faut pas me causer ! mdrrr
  • à peine installée seule, tranquille dans la chambre avec le tit déj (j'évite ainsi la TV qui marche au RDC), boatant béatement l'oeil vide et le neurone en roue libre que j'entends
    "héo, j'arrive pas à me connecter sur le réseau avec le portable", je marmonne "réinitialisation, MDP, rentrer XXXX" lui "koâââ ???", je me lève, inscris le MDP sur le frigo, lui "quoi, y a un R entre le G et le T ?", moi saumâtre et mal réveillée "y se fout de moi, ça fait 3 fois que je lui dis le MDP, et je l'écris et il vient me casser les orteils ?"
  • je retourne à mon thé refroidi et à ma tranquillité morte et agonisante sur mon plateau
  • mastiquer péniblement avec la féroce envie de replonger le nez dans la couette (couchée à 2 h cette nuit ...)
  • se relever, se débarbouiller, s'habiller, repasser vitef 3 chemises (le linge s'accumule depuis 1 semaine)
  • le copain part, il est 8 h 30, fichtre le temps file à une vitesse !
  • lever la lessive de hier sur le fil dehors
  • lancer une nouvelle machine
  • partir promener la chienne, en profiter pour téléphoner à ma mère, sinon elle me téléphonera encore quand j'aurai les mains pleines de peinture. Béni soit mon portable qui me permet de téléphoner en marchant. On croise un chevreuil et sa femelle, Atsina file comme une dératée derrière eux, elle revient qqs intants plus tard, l'air dépité. Je me retourne, je vois Grisou qui m'a suivie sur la route, demi tour, je ramène le fugitif à la maison, repars avec Atsina finir la promenade.
  • première pause ordi, je tapote ces qqs lignes, allez zou, je file peindre.
  • Grand soleil, les matous rentrent et sortent par la porte du garage à côté de moi, excédée à force de voir CC frôler le pot de peinture, je ferme la porte, résultat ça miaule chaque 5 minutes (disons que j'exagère un brin, là !) et je joue les portiers en guidant les félins pour les empêcher de marcher sur les planches nouvellement peintes

  • lever le linge, lancer une nouvelle machine
  • peinture
  • 11h45, fait trop chaud pour peindre, je rentre nettoyer le mur sous la fenêtre, les chats rentrent par là et le mur blanc est devenu gris avec des traces
  • j'en profite pour renifler le lilas qui embaume et admirer ma glycine

  • 12h et qqs Nagui sévit à la TV, petite salade coeurs de palmier, thon, finir avec une orange et un thé
  • aller allonger mon dos brisé menu par la tonte de hier et le jeu de chaises musicales que je fais avec les planches chaque jour.
  • 1 h plus tard, lever, balayer, dépoussièrer vaguement (en fait, faire un nuage de poussière qui va se redéposer un peu plus loin)
  • nourrir la meute
  • promener Atsina jusqu'au petit bois
  • peindre ....  horreur !!!!! maniaque comme je suis, en déballant le colis, j'ai rangé les pièces par catégorie, les ai comptées ai vérifié le tableau de la notice, tout OK, et là au fur et à mesure que je peins je vérifie le nombre de pièces et vérifie sur la vue éclatée pour voir où elles se positionneront et si elles sont dans les pièces visibles à lasurer, ou dans les invisibles à goudronner et je me rends compte que ARGHHHHHHHHH !! sur la vue éclatée il existe 2 pièces marquées U, n'existant pas dans le tableau récapitulatif, ni dans mes piles de pièces !

  • foncer se laver les mains, (le téléphone noir n'aime pas la lasure banche !) nettoyer mes lunettes, vérifier et revérifier la notice, téléphoner au SAV Bricorama, pas de réponse, vérifier le N° de Bricomachin sur le net, retéléphoner,  s'entendre dire "désolé, peux pas vous répondre, je vous donne le N° de mon fournisseur".
    Téléphoner au dit fournisseur : "si vous désirez blabla taper 1, si ... blabla taper 2, ..." finalement ce sera le 3 pour moi, merci !
    Le gars du SAV tombe des nues, et il re-compte toutes les pièces de la vue éclatée, vérifie par rapport au tableau, en effet ... il re-re-compte (merci mes unités !) finalement les pièces U sont remplacées par  2 pièces M de plus, elles je les ai en nombre convenables.
    Lui me félicite d'avoir eu l'oeil mais ne s'excuse même pas d'avoir fourni une notice erronée. Bon je lui fais quand même remarquer qu'il faudrait peut-être mettre un tit auto collant sur la notice pour expliquer le bigntz !
  • lever la lessive séchée, étendre l'autre,
  • lancer une vaisselle
  • retourner vérifier et nettoyer  les litières des matous, balayer, Domino creuse avec un entrain non dissimulée pour faire ses besoins
  • trier les pubs, plastiques et autres, demain c'est le camion recyclage
  • plier le linge, ranger
  • pause thé tardive, tit tour sur l'ordi faire la récap de mes activités ...
  • retourner les planches sèches et peindre les bouts côté verso
  • ranger les outils, on reprendra demain

  • admirer les matous qui "m'aident", les prendre en photo

si vous avez l'impression que Grisou se f... de moi, vous n'avez pas tort et quant à Mimine, elle surveille ardemment les outils dont je ne me sers pas

  • trier papier officiels, compte bancaire etc ... on attend le repas en pianotant sur l'ordi, heureusement le repas de hier était prévu assez large pour faire 2 jours, pff déjà ça que je n'aurai pas à faire
  • après le repas ce sera repassage, là je finis de taper mon compte rendu et je me munis de mon super fer à repasser, à plus !

Bon là je vous fais une confidence, je viens de découvrir que mon copain est un mille pattes : il y a un nombre impressionnant de pantalons à repasser !!

Tag(s) : #ma vie comme je peux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :