Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hier matin le copain a récupéré la plus sauvage des chattes restant à Cagnac et ce fut une lutte acharnée ! Sans mentir la minette a réussi a grimper aux rideaux et à y rester accrochée en crachant miaulant et tout et tout, puis à jouer les électrons fous dans toute la pièce avant de s'engouffrer involontairement dans la cage de transport.

C'est celle qui nous donnait, et nous donne encore, le plus de sueurs froides, sauvage, fertile (une portée par an) et carrément agressive. Bon, là c'est fait, elle a été chez le véto, elle est stérilisée (et avortée par la même occasion).

Il paraît qu'une fois réveillée, chez le véto, lorsqu'ils ont voulu la mettre en cage ce fut un vrai rodéo. Jouant les Zébulons en folie, se cachant dans les recoins les plus inaccessibles et jusques derrière une machine à laver.

Hier au soir la minette, appelée Duègne*, est arrivée encagée à la maison, l'avons libérée dans la pièce d'acclimatation, eau, croquettes, litière moquette et tranquillité pendant 3 jours, nous n'allons la voir que pour changer la litière (ça commence bien elle a visé à côté !) et refaire le plein des gamelles. Petit à petit on lui laissera la porte ouverte, laissant les autres chats aller la voir, et la laissant libre d'explorer la maison (tout en l'empêchant de sortir, si possible, pendant une semaine, après .... on verra bien.

Bon, allez zou, je file déprimer dans mon coin !

image meuhwoman

* duègne = en gros personne plus âgée surveillant la conduite des jeunes filles, mais vous pouvez l'interpréter différemment : songez au rôle d'Alice Sapritch dans la folie des grandeurs. La duègne est souvent assimilée à une personne revêche, peu engageante et plus "dangereuse" qu'une belle mère,
éthymol. déformation du mot doña.

 

Tag(s) : #ma vie comme je peux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :