Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au vu de certaines réactions suite à mon article de hier je vous explique comment Atsina est venue lhabiter chez nous :

 

J'ai "récupéré" Atsina en décembre 2011

 

 

voila-atsina-

 

 

suite à la mort trop tôt survenue de Ushley, berger australien aussi

 

 

pourquoi-je-m-absente-un-peu-

 

 

La grand mère du copain n'arrêtait pas de pleurer Ushley, et, bien que sur le moment j'ai pensé qu'il était trop tôt, pour changer les idées de la grand mère, nous avons "adopté" Atsina.

 

Une amie à nous avait un petit élevage de bergers, et elle avait récupéré qqs années plus tôt cette toutoune venue d'un autre élevage.

Elle n'aimait guère la vie dans ces conditions, préférant avoir SES patrons à elle. Mauvaise reproductrice (difficile de voir quand elle avait ses chaleurs, donc difficile de lui choisir un reproducteur à la bonne date), elle n'acceptait pas trop non plus les mâles. Bref sa carrière de reproductrice a été quasi nulle, probablement 2 ou 3 portées. Cette seconde éleveuse plutôt que de l'euthanasier, comme cela arrive -paraît-il- dans certains élevages, ou plutôt que de s'en débarrasser à n'importe quel prix a cherché à la donner dans de bonnes conditions. Elle nous connaissait au copain et à moi et quand elle a appris (je l'avais prévenue puisque cette toutoune venait aussi de cet élevage) le décès de Ushley, et le fait qu'on allait sans doute à la SPA chercher un toutou pour changer les idées de la grand mère, elle nous a proposé Atsina.

 

C'est ainsi que très vite la Miss a quitté l'élevage pour se retrouver avec des patrons bien à elle et rien qu'à elle. De cette période elle ne garde que sa détestation pour les chiens de sa taille ou plus grands. La miss ne veut pas de concurrents !

 

 

petites explications concernant Atsina
petites explications concernant Atsina
petites explications concernant Atsina
petites explications concernant Atsina

Voilà toute l'histoire, comment Atsina partie d'une famille qui ne pouvait, hélas, la garder s'est retrouvée dans un premier élevage, puis un second, et enfin chez nous ...

Tag(s) : #ma vie comme je peux

Partager cet article

Repost 0