Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les joies des maisons à la campagne ... c'est qu'elles sont à la campagne. Du coup, si on a le plaisir des grenouilles qui coassent pour te bercer le soir, le hululement des chouettes pour rendre la nuit plus mystérieuse et la chance de faire des rencontres inattendues telles que renards, chevreuils ou hérissons on en a aussi Les inconvénients.

Genre talus à entretenir, parce que en pleine campagne, les trottoirs ça n'existe pas ... Bref chez moi, outre 100 m de talus qui longent le terrain du voisin et que j'ai décidé de ne plus débroussailler (je parle du talus, pas du voisin !) il y a aussi plus de 30 mètres de fossé, relativement profond, et envahi de ronces et d'orties.

Il y a quelques années, je débroussaillais encore. Mais depuis 2 ans, entre mon dos qui joue aux osselets et ma débroussailleuse qui a rendu l’âme sans que je puisse retrouver le même appareil à la fois puissant et léger, j'ai dû laisser tomber l'entretien du fossé. La mairie s'en occupe 1 ou 2 fois l'an mais bon ...

travaux chez moi

avouez que ça ressemblait à la jungle.

Donc on appelle le gars qui nous avait installé la micro station, et madame le maire, qui nous donne l’autorisation d'installer un drain, puis un mois après, à l'aube, les bébêtes mécaniques arrivaient :

travaux chez moi

en fin de matinée on avait ceci :

travaux chez moi

puis

travaux chez moi

Et voilou, plus de fossé, juste un bout de terrain à passer avec le micro tracteur ! mon dos me dit merci.

Pendant ce temps les matous se sont réfugiés dans la maison, ils n'aiment guère le bruit :

Mouche faisant son yoga quotidien

et Grisou couché à côté de l'ordi : il adore être contre le ventilateur qui lui chauffe les côtes. Les autres matous se sont cachés sous les lit et les armoires jusqu'à la fin des travaux.

Tag(s) : #ma vie comme je peux

Partager cet article

Repost 0