Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Donc direction l'Acropole ...

un peu ombragé, pas trop de monde, les touristes jambes blanches à l'air, appareil photo à la main ... Quoi ? moi ? tout pareil ! mdrrr

des policiers ... comment je le sais ? c'est écrit dessus !

ça commence à se bousculer, et ce n'est qu'un début :

on profite d 'un dernier coin libre pendant que la guide prend les tickets, moi je file me chercher un café frappé.

Détail, si en Grèce vous demandez un café, on va vous regarder les yeux ronds, attendant la suite : expresso, filtre, frappé, sucre, beaucoup, lait ? etc .... ma commande traditionnelle :

café frappé, zachari, no milk

=

café frappé, sucre, sans lait

Joyeux mélange de français, grec, anglais, mais bon, on me comprend.

Autre détail, en Grèce les gens peuvent passer du temps en terrasse de bistrot à siroter leur boisson sans être poussés vers la sortie, ou sans qu'un serveur, tel un requin, rôde autour de la table faisant bien comprendre qu'il faudrait voir à commander de nouveau.

Allez zou on grimpe, au passage un théâtre, en bas se prépare un spectacle avec sono.

Pour vous situer le plan de l'acropole tel qu'il fut

image pinterest

 

Puis la cohue se précise

on se croirait chez Mickey à Marne la Vallée ...

sous le parapluie rouge, notre guide ... on la repérait de loin et il valait mieux....

Mais passé ce goulot d'étranglement, ça se décantait. Entre l'esplanade qui permettait de dispatcher les touristes, et la fatigue (due surtout à la chaleur) les peaux blanches que nous étions arrivaient à se mouvoir à l'aise sans recevoir un coup de coude dans le nez (vu ma taille) ou avoir le postérieur d'un autre touriste devant le nez pendant l'escalade des marches.

petit diaporama vitef, pour ne pas vous lasser. Juste admirez bien tous ces travaux, cette assemblage de marbre façon léopard blanc et jaune ... pourquoi ? parce que les Grecs reconstruisent peu à peu l'Acropole. Certains touristes déplorent cela, mais si les grecs laissaient la nature, l'érosion et le temps faire leur oeuvre il ne resterait bientôt plus que quelques chicots de colonnes et il faudrait une sacrée imagination pour s'imaginer, qu'un jour, là, se dressait un temple ...

Juste les parties blanches sont les parties neuves.

 

 

 

 

 

 

mes vacances bien méritées ... suite 2
mes vacances bien méritées ... suite 2
mes vacances bien méritées ... suite 2
mes vacances bien méritées ... suite 2
mes vacances bien méritées ... suite 2

petite vue panoramique du paysage, en bas le théâtre de Dionysos, au loin la mer,  et entre les 2 : la ville et des oliviers, des oliviers, des oliviers ...

l'autre théâtre regardez bien le mur du fond et les gradins, il s'agit bien de 2 théâtres différents

enfin le Parthénon

 

 

lire sur Wikipédia, en fin d'article la restauration, ici

enfin l'Erechtéion et ses caryatides

 

 

 

Là, un choix cornélien s'est imposé à moi : aller visiter le temple d'Athéna et autres ruines, ou partir vers la Plaka, vieux quartier d'Athènes, y flâner, y manger et profiter de ses boutiques ouvertes le dimanche ....

La chaleur, la fringale et la certitude que d'autres ruine allaient m'attendre le long du parcours m'ont fait voter pour ... la Plaka ! mdrrr

Allez hop direction la Plaka, et par chance, avant de partir de l'hôtel j'avais eu l'idée de génie (sisisi soyons modeste !) de prendre un dépliant avec la carte d'Athènes et sur lequel j'avais fait marquer l'emplacement de l'hôtel. Donc, pas de souci pour partir à l'aventure ...

La Plaka

Les 2 photos suivantes viennent du net, clic sur les photos pour voir les sites d'origine :

 

n'hésitez pas à cliquer ....

Les miennes sont loupées de chez loupé !!! quelle idée ont donc les touristes de toujours se flanquer devant des objectifs qui ne les concernent pas ? Ceci dit, si ça se trouve je figure sur une floppée de photos d'autres touristes qui me maudissent !

Avec un couple de toulousains nous avons cherché un restau sympa, cadre agréable, dans une rue en pente, musicien joueur de bouzouki, chanteur et joueur de guitare ont accompagné le repas, traditionnel, salade grecque pour les uns, melon vert et charcuterie italienne pour les autres...

la note était correcte, mais pas vraiment bon marché jusqu'au moment où on a vu griffoné à la main, en dessous de l'addition, un autre chiffre, majoré de 13 € pour le  service !! là ça devenait un peu too much, mais bon ... appeler la police pour 13 €, perdre je ne sais combien de temps ... on a laissé courir mais avec une drôle impression de s'être fait prendre pour des pigeons ....

de là, shopping divers, dans les boutiques, ai acheté une tonne de babioles et bricoles pour des amis et la famille, mais n'ai pas ramené d'Ouzo, pas pu choisir dans ce magasin de luxe hyper achalandé, en outre Bruno se rendra en Grèce très bientôt et choisira ce qui lui plaira

puis direction, tranquilou, le Parlement, voir la relève des Evzones qui a lieu chaque heure, à l'heure pile.

 

avons croisé une église

dont j'ai oublié le nom

en traînaillant et en buvant un café frappé nous avons attendu l'heure pile.

 

la minute utile de m. Cyclopède :

Les Evzones portent un costume traditionnel hautement symbolique
en été, blanc les jours fériés et les dimanches, beige les autres jours,
noir en hiver.

les principaux éléments en sont :

La mini jupette - fustanelle- 30 mètres de tissu comporte 400 plis représentant les années passées sous l'occupation ottomane.

Les tsarouchias, chaussures de 3 kgs chacune, ornées de 60 (ou 70 ?) clous d'argent

Les pompons noirs qui les ornent, permettant de cacher des couteaux, le soldat apparemment désarmé avait donc une arme de secours,

etc ...

 

 

Les Evzones font partie de l'armée traditionnelle, recrutés pour leur grande taille, leur prestance et leur beauté, ils suivent un entraînement spécifique pour supporter la chaleur, l'immobilité et apprendre à marcher aussi lentement sans se casser la margoulette.

 

On a le droit de se faire photographier à côté d'eux, mais dans des postures dignes, selfies, grimaces, ou simplement toucher les evzones : INTERDIT

Comme ils n'ont pas le droit de parler, l'un d'entre eux qu'un touriste essayait de prendre en selfie a laissé tomber brutalement son arme sur le sol en marbre, la crosse a fait un bruit de détonation, on a tous sursauté sur la place.

L'un des 2 gardes en costume militaire kaki (normal quoi) qui les chaperonne s'est chargé de faire déguerpir le malotru

 

sur le net une vidéo de la relève :

Je ne vous assommerai donc pas d'images supplémentaires, juste une pour vous montrer le beau temps que nous avions

En rentrant, des collègues de voyage m'ont persuadée que le lendemain il pleuvrait, en leur compagnie (eux cherchaient du tabac et des cigarettes) je me suis, donc, mise en quête d'un parapluie ... en ai trouvé finalement un au bout du 30 ème (j'exagère à peine) kiosque. Un petit parapluie d'un bleu ... bien violent, tant qu'à faire, je n'allais pas en prendre un noir ! mdrr !

Gag, ce parapluie a été trouvé dans le dernier kiosque avant l'hôtel ! Re gag, il ne servira jamais ... mdrrr

 

Entre temps on a croisé divers bâtiments : le musée de la monnaie, fermé le dimanche hélas

 

 

l'université nationale d'Athènes

 

mais bon, vais pas non plus vous coller des tonnes de photos

puis retour à l'hôtel, direction ma micro chambre

à plus ....

 

 

 

Tag(s) : #grèce

Partager cet article

Repost 0