Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On commence par le début ou par la fin ?

.

Allez, par le début !

.

Samedi matin, je pars promener la toutoune et je vois Monsieur Grisou prenant le soleil sur la terrasse. Je lui fais une grattouille, lui, dédaigneux, me tourne les fesses, la queue en point d'exclamation ... OK, le message est passé, Monsieur va partir en vadrouille. Quand ça arrive il part 2 jours au maximum puis rentre affamé et câlin.

.

Dimanche soir, pas de matou.

.

Lundi après midi : pas de matou, là je commence à sortir en l'appelant et en le traitant intérieurement de "petit crétin".

.

Mardi matin, je bats la campagne en criant partout :

Grisouuuuuu, Grisouuuuuu, Zouzou, Zouzou !

Je rentre limite déprimée, me disant qu'une fois il est parti 3 jours complets et qu'un jour ou l'autre il partira plus longtemps. N'empêche ... suis pas rassurée.

.

Mardi 15 h, coup de téléphone, c'est monsieur :

  • Il vient de se produire quelque chose d'incroyable.

Le ton est guilleret donc je ne m'inquiète pas trop ...

  • Voui ?? quoi ?

Lui :

  • Je viens de recevoir un coup de téléphone ...

Moi trépignant mais pensant en même temps au matou :

  • Ben quoi, dis ? .
  • Tu devineras pas

bon là, y m'inirve :

  • Accoucheeeeeeeee
  • Une clinique vétérinaire vient de m'appeler

Là j'ai la cervelle et l'estomac qui jouent au grand 8 et semblent vouloir échanger leurs places respectives.

je miaule :

  • Ouiiii ?
  • Tu sais quoi ? Grisou est chez eux ! à Villefranche d'Albigeois ... mais il n'a rien, t'inquiète pas !

Alors vitef je repasse ma géographie tarnaise dans ma tête, ça fait quand même plus de 30 kms de la maison !

  • Mais comment, quoi, qui, etc .. etc ....

.

 

Par bribes je comprends :

  • que les pompiers d'Albi ont trouvé le matou sur la rocade à Albi et l'ont ramené à la clinique vétérinaire de Villefranche d'Albi, qui travaille avec la SPA.
  • que ladite clinique a lu la puce de Grisou et a téléphoné à Monsieur en retrouvant sa trace sur le fichier
  • que monsieur leur a dit que j'allais chercher le matou,
  • que fissa faut que je change mes bottes caoutchouc et ma tenue de campagnarde parcourant bois et champs à la recherche du matou, contre une tenue moins boueuse et plus présentable

.

Presto je téléphone à la clinique pour leur demander si Grisou va bien, si je dois payer quelque chose, et tout ça tout ça ...

.

Hop, je saute dans mes fringues, programme Tom Tom, l'indispensable, direction Villefranche d'Albi, route du Taur.

.

Et je fonce ... il fait grand soleil, les gens ne se sentent plus au volant de leurs voitures et foncent comme des bombes. Tom Tom se décroche, je me gare sur un bas côté, à côté de containers poubelles, cligno en route, j'ai le temps de remettre tout en place, j'en profite pour vérifier que j'ai bien pris mon téléphone, une voiture passe en trombe à côté de moi, en klaxonnant comme une malade !

Il est fou le mec ? ou bien il a envie de faire un pipi urgent ?

Plus loin je vois un vélo dans le fossé, à côté un cycliste en habit de perroquet, une olive sur la tête (réplique du film "une hirondelle a fait le printemps") téléphone frénétiquement pendant qu' un gars de l'autre côté de la route a l'air d'essayer de lui parler en même temps ... Bon, pas de sang, pas de casse, je repars ... D'ici que ce soit le grand malade qui l'ait fait tomber ... Bon je suis pas trop vive on dirait, cette réflexion ne m'est venue que longtemps après coup. Suis obnubilée par l'histoire du matou et mon cerveau fait roue libre. De toute façon tout avait l'air d'être OK, et si ça se trouve, je me suis fait un film.

Bon j'arrive, Merci Monsieur Tom Tom

 

Dessous la carte vous indiquant le périple de Monsieur Grisou

Grisou le voyageur imprudent ...

J'habite à l'endroit de l'étoile rouge

Le trait en rouge indique le déplacement de Monsieur Chat, par des moyens inconnus à ce jour, bien que j'ai une théorie.

L'étoile bleue l'endroit (approximatif) où Monsieur Grisou a été ramassé par les pompiers

Le trait bleu, le trajet fait en camion rouge pour ramener le grisou à la clinique

L'étoile verte la clinique,

Le trait vert : moi ramenant monsieur à la maison.

.

Je me gare, descends la cage de transport, douillettement garnie d'une quadruple épaisseur de serviette de bain. L'accueil : je trépigne derrière une brave dame qui ne comprend rien aux explications d'un véto lui faisant la démo d"un container à déchets.

Finalement une secrétaire se libère. Je m'explique, rouge et inquiète ... d'ici que ce soit une erreur et pas mon matou, ou bien qu'en fait il soit blessé ou que ou que ou que ....

Elle me félicite parce que notre matou est pucé (en fait on en a fait pucer 14 en tout). Voui bon d'accord, où qu'il est mon matou ??? Puis elle me dit

  • ah vous avez pris une caisse de transport ! J'ai oublié de vous le dire, mais vous avez bien fait ...

Je re trépigne de plus belle, en essayant de rester calme. Enfin elle prend la caisse et va me chercher Grisou.Oui c'est bien lui. Il me tourne les fesses, mais c'est bien lui. Pas un miaulement pas un mouvement ... Suis inquiète, le véto m'explique que le matou est épuisé, mais qu'après auscultation, le chat n'a rien, qu'il a mangé quelques croquettes, bu un peu d'eau et que depuis 12/13 h il dort sans arrêt. Les pompiers craignaient que le chat soit accidenté mais il va bien. J'insiste pour savoir si je dois payer au moins la consultation : Non, c'est cadeau !

.

Je ramène mon fugueur à la maison, depuis il mange, il dort, il mange, il dort, il boite bas, Mais il n'a plus son air abattu, demande sans cesse à être avec moi et ronronne un peu.

.

Comment il est arrivé là bas ?

La seule explication qui me vienne, c'est que nos voisins, agriculteurs ont un silo et vendent du grain, ainsi que de la paille, en outre ils ont un pont bascule qui sert à pas mal de camions. Alors soit le chat a joué au passager clandestin et a été embarqué avec une botte de paille dans laquelle il dormait ou se cachait pour chasser, soit effrayé il s'est réfugié sur un essieu et il a fait du stop ...

Arrivé sur la rocade, ou à la RAGT le camion a dû s'arrêter et le chat en a profité pour descendre ...

Combien de temps il a marché, ou bien combien de temps il s'est accroché à un essieu, s'abîmant les coussinets ? On ne le saura jamais.

Mercredi j'ai téléphoné aux pompiers pour les remercier d'avoir ramené mon matou en lieu sûr. Ils ne m'en ont guère dit plus. Quelqu'un les a appelés pour signaler un matou accidenté ... il devait être épuisé et boitait, par chance le matou s'est laissé approcher, d'autres se seraient enfuis, affolés.

Là il dort, encore ouvrant juste un œil quand je m'approche.

Et voilà une histoire qui se termine bien ...

Qui donc, déjà, me demandait si je ne m'ennuyais jamais dans ma campagne ?

Grisou le voyageur imprudent ...
Tag(s) : #ma vie comme je peux

Partager cet article

Repost 0