Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bon ... je recommence à vous parler de mes démêlés avec l'administration en général ...

oupa ?

 

source image

.

Je vous ai dit qu'un membre de ma famille devait se faire opérer, bon rien de bien grave, même si handicapant : ma mère, l'articulation de l'épaule droite à raboter et des ligaments à réinsérer pour récupérer mobilité et force dans le bras droit et infiltrations dans l'épaule gauche.

.

Donc en janvier visite préopératoire avec le Pr C....l de la clinique Machin Truc à Albi.

.

On spécifie bien que ma mère demande une chambre INDIVIDUELLE pour la partie clinique et INDIVIDUELLE pour la partie soins post opératoires. Pas de soucis, le Pr C ... l approuve et abonde.

.

On passe côté administration pour l'inscription, même précision, le tout inscrit noir sur blanc dans le dossier ... chambre INDIVIDUELLE

.

Vous voyez où je veux en venir ?

.

Ben c'est évident : INDIVIDUELLE on vous l'a dit !

.

Mardi 23 à 9 h, la clinique Machin Truc téléphone à ma mère et demande :

- C'est bien une chambre INDIVIDUELLE ?

Ben voui, on se tue à vous le dire !

13 h on arrive à l'accueil, on passe au guichet N°2 on remplit des papiers, en spécifiant bien chambre INDIVIDUELLE tant pour la période pré opératoire, opération, et soins post opératoires.

On prend le téléphone 5€ + des bricoles, et la TV 7,5€ / jour (vite rentabilisées les TV à ce tarif là).

 

image source

.

On nous envoie chambre 265, chambre double transformée en individuelle, puisqu'un lit est supprimé. Ma mère s'installe, donne ses ordonnances aux infirmières., elle doit être, d'après le planning, descendue en salle op à 14h, (souci, on a poireauté de 13h à 14h45 dans le couloir ... mdrr).

.

Finalement vers 15h30 ils l'emmènent en salle, on me précise et reprécise qu'à 18 h elle sera réveillée et dans sa chambre.

.

Entre temps j'ai testé le téléphone ligne directe dont on m'a donné le N° : il ne marche pas !

Je file à l'appart, chercher le chargeur pour le mobile, et qqs cintres de rab,ce ne sera pas du luxe ... parce que : oh gag suprême, ma mère ne peut lever aucun de ses bras et elle n'est pas la seule dans ce service et les étagères sont en hauteur, juste au dessus de ma tête => faudra tout mettre sur cintre.

.

Je reviens avec mon frère à 18h, avant d'aller en chambre j'interviewe les infirmières,

- Ah, mais non, finalement l'op vient juste de se terminer elle ne sera pas en chambre avant 19h30, 20h.

Je ne peux attendre et je rentre à la maison.

.

20h30 je tente d'appeler la chambre : niet pas de réponse.

.

Je cherche le N° de la clinique sur le net, on passe par un N° surtaxé, + 15 cts la minute, en désespoir de cause, j'appelle ledit N°, à l'accueil, ils ne réussissent pas à avoir la chambre, et hop je poireaute, j'ai l'impression d'entendre un tiroir caisse imaginaire faire $gling gling , puis finalement ils appellent le service des infirmières à l'étage, hop, encore de l'attente : $gling gling. Là une infirmière va dans la chambre de ma mère, me la passe au tél $gling gling.

J'insiste pour qu'on passe son portable à ma mère (il est dans l'armoire, et elle, couchée, ne peut l'atteindre) et que je lui téléphone.

OK, tout va bien, elle est dans le coaltar, mais ça va.

.

Le 24, ma mère a mal dormi, les infirmières ont oublié de lui donner un hypnotique, quand elle l'a réclamé vers 3 h du mat, on lui a répondu

- c'est trop tard, demain vous serez trop vaseuse, donc : NON

Tu parles si elle s'en fichait d'être vaseuse, elle n'avait pas prévu d'aller jouer à Question pour un champion ! Dans la journée je lui apporte une tartelette aux pommes (son péché mignon) histoire de la requinquer, tout est OK, les infirmières de jour sont sympas, elles. Le téléphone est toujours HS.

.

Le 25, malgré ses demandes, le téléphone ne marche toujours pas.

Par contre, elle me demande de rappliquer en début d'après midi : on la déménage pour aller en soins post opératoires.

14 h je suis là, 14h30, je tourne en rond, je propose d'aller faire le transfert du tél et de la TV vers la chambre 124, la TV sera moins chère en soin post op, donc je fais la demande de transfert, pareil pour le téléphone et là je resignale qu'il ne marche pas ! Réponse :

- ah, voui, il a été branché du mauvais côté !

Autrement dit on l'a branché à côté du lit de ma mère, alors que la ligne mise en service est celle à côté du lit absent ... ben voyons ... quand tu nous tiens, l'absurde, tu nous lâches pas !

Je dois demander à ma mère de descendre régler la partie hospitalisation et re remplir la même fiche que le 23 (simplifions, simplifions !) pour être ré admise, mais en post op !

Évidemment c'est génial de remplir les chèques et les imprimés quand le bras droit est complètement immobilisé et douloureux, et qu'on est droitier !

On reprécise chambre INDIVIDUELLE, réponse : pas de souci : la 124 est individuelle : Payez !

 

source image

.

On remonte, 16 h ! Grr, je bous ! Finalement on nous dit que la 124 est prête, on descend, arrivées devant la porte : "ne pas ouvrir avant 16h30"

Et une petite dame, dans le couloir, rouspète qu'elle en a marre, que depuis midi elle traîne dans les couloirs parce qu'on refait et désinfecte sa chambre, qu'elle est fatiguée, qu'elle a mal etc ...

Prise d'un atroce soupçon je demande son N° : le 124 ! RGHHHH, c'est une chambre double !

Pendant ce temps l'infirmière qui nous cornaque nous amène jusqu'au 120 : en disant "mais vous vouliez une chambre INDIVIDUELLE ?''

- ben voui, pourquoi ?

- parce que la 120 est aussi une chambre double et qu'il y a quelqu'un !

 

source image

Là ma mère devient blanche, rouge, en plus elle a mal à son épaule et a l'horrible impression qu'on se f ... d'elle !

.

Bref on se plante devant la salle des infirmières, 2 d'entre elles arrivent et nous font des tas de raisonnements pour nous expliquer que NIET pas possible, qu'une clinique ce n'est pas un hôpital hôtel, qu'on ne peut réserver sa chambre et que si il n'y a pas de chambre simple, il n'y en a pas. Point.

Je me bute, le pr C ... a promis, ma mère répète

- que non, elle refuse

j'assène

- qu'est-ce qu'on fait , je la ramène chez elle ou quoi ? en plus on a payé un forfait et on nous a assuré chambre INDIVIDUELLE

ma mère re re re répète invariablement que NON elle refuse ... les infirmières sont embêtées, elles ne sont pas responsables de l'attribution des chambres

  • je demande qu'on ramène ma mère dans la 265 : pas possible quelqu'un vient de l'occuper
  • alors qu'on la mette dans un autre service : pas possible

 

tu parles quand on m'a opérée de la thyroïde j'étais bien dans le service obstétrique (à l'hôpital), ce ne serait pas la première fois, ni dans le premier service médical qu'on mélange les patients !

On campe sur nos positions !

à voix haute je dis à ma mère que si je trouve le site pour noter les hostos et les cliniques style tripadvisor médical, je vais pas me gêner

La responsable arrive, l'histoire recommence, j'insiste : ma mère ne dormira pas du tout en chambre double, ça risque de mal finir !

1 heure de blablas en tout dans le couloir pour arriver (miracle ?) à obtenir une chambre INDIVIDUELLE

 

source image

 

Victoireeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !

 

Allez prochain épisode encore un mini coup de g ... mais plus court ! promis

 

 

 

 

Tag(s) : #ma vie comme je peux

Partager cet article

Repost 0