Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est l'heure des bilans paraît-il ... je dois dire que l'année a été plutôt difficile.

Début de l'année ma mère se fait opérer d'une épaule, avant l'op elle se plaignait de fatigue,  son toubib n'a pas tilté, 1ère erreur

L'anesthésiste s'est contenté de ses anciennes analyses vieilles de qqs mois. 2ème erreur

On aurait vu qu'elle était gravement anémiée

 

à la clinique ça a été folklo pour l'admission, j'avais d'ailleurs écrit dessus un article

Bref... après l'op, son chirurgien l'a trouvée extrêmement fatiguée et a demandé des analyses : diagnostic probablement des pertes de sang, des hémorragies.

 

Re analyses : cancer du côlon et métastases diverses, dès que possible opération vers mars

Avril mai passent.

Chimio le 9 juin... en prenant bien son temps de la part de la clinique, 3ème erreur.

 

Première chimio désastreuse point de vue effets secondaires.

 

Pas de bons résultats, son oncologue tente de la dissuader de tenter une seconde chimio et lui donne RDV pour dans 30 jours ... quoi de quoi ? il traîne là !

4ème erreur.

En plus il fait comprendre qu'à son âge, est-ce bien la peine de risquer des effets secondaires ? Ben voyons, et si on l'achevait directement, non ? ce serait pas plus rapide et plus économique ?

Je m'énerve, en discute avec ma mère, on file à Toulouse voir une oncologue qui nous a donné un RDV dans la semaine (rapide quoi, elle !).

Super sympa et dynamique elle nous encourage dans notre démarche de re tenter une chimio et écrit une lettre assez "vive" à l'oncologue traitant.

Si ce n'était pas à 75 kms de la maison on la prendrait bien, elle, comme oncologue.

Retour au médecin traitant, vexé par la lettre et que ma mère ait demandé un autre avis, mais, là, il se remue et recommence une chimio dans la foulée, en maintenant l'Avastin qui n'avait pas donné d'effet et dont ma mère ne voulait pas, après que le toubib de Toulouse lui ait dit que boooof .... 5ème erreur

1 séance tension anormale, on la fait suivre par une infirmière

2 séances, elle se plaint de douleurs dans les mollets, son toubib (généraliste) trouve ça normal ... 6ème erreur

Elle en parle à l'oncologue, par sécurité il demande des examens en disant "je ne pense pas que ce soit une phlébite, mais on ne sait jamais", exam dans la journée qui suit, résultat, paf : 2 phlébites.  Piqûres, 2 fois par jour, elle est fatiguée.

Une semaine après : appel téléphonique mon frère et l'infirmière ont trouvé ma mère désorientée, perte du vocabulaire, errant : direction les urgences => AVC.

Elle n'a aucune perte de motricité ou de compréhension, OUF. Je ne sais pourquoi, ça me rend optimiste et j'aurai raison.

 

Un urgentiste lui dit, tout ça c'est lié à votre maladie, faudra sans doute supprimer l'Avastin (tiens donc !).

 

Elle restera 4 jours sous surveillance, rentrera sans aucune séquelle.

RDV avec l'oncologue avant la chimio, on supprime ENFIN l'Avastin !

Ses yeux lui jouent des tours, un petit coup de laser pour rectifier les suites de sa cataracte opérée il y a quelques années, ça mine le moral cette avalanche de galères.

Elle est fatiguée, mais essaye de reprendre la vie normale, c'est la période de Noël, elle veut faire  des courses, elle est avec mon frère, les pavés sont irréguliers, elle trébuche, tombe !

Direction les urgences, encore ! Un poignet foulé, une main abimée, 5 points sur la paupière, au moins autant à l'intérieur de la joue, un oeuf de pigeon sur la pommette, la moitié du visage qui ressemble à un vieux steak ....

 

On en est là ....

Bien sûr la vie à côté a continué, avec tous ses aléas, des travaux qui continuent, des chats, une chienne, une maison ancienne à entretenir, un frère qui a des soucis de santé ... bref

Pourquoi je fais cet article  ?

 

Parce que le cancer est une saloperie, que les malades sont traités ... comme des boeufs, que les personnes les entourant sont obligées de faire le boulot que devraient faire les généralistes et les autres. Qu'on se fatigue, que les malades se sentent comme des billes de flipper qu'on renvoie au gré des examens ...

Parce que ma mère a la chance d'avoir 2 enfants disponibles et n'habitant pas loin ... mais les autres ?

Dans la salle d'attente j'ai croisé des femmes et des hommes venant avec leurs conjoints, mais j'en ai vu d'autres, seuls ... ils ont du courage de ne pas baisser les bras.

 

Et puis les personnes âgées ... seules, faut quoi ??? arrêter la chimio si la première marche pas ?

Pff, me sens fatiguée et énervée, bon on baisse pas les bras et on continue.

Donc vous étonnez pas si je suis en pointillés sur mes blogs et sur les vôtres et vous étonnez pas si de temps à autres je pousse un coup de g... à propos du corps médical.

Allez, on continue à prendre la vie du bon côté, on positive et on fonce !

 

 

 

Tag(s) : #ma vie comme je peux

Partager cet article

Repost 0