Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et bien voilà un article que j'ai du mal à écrire : dernier jour de vacances et retour au bercail ensuite.

Quant au contenu ... j'ai pas mal hésité ... Devais-je vous raconter ou non ma rencontre avec monsieur et madame Ronchon ???

J'avoue avoir été un peu méchante dans mes réactions, mais, ... zut, on se refait pas : je suis gentille (mmmhhh ???) tant qu'on me f ... la paix, après je deviens peste, un peu comme les gremlins quoi ! Bon si vous voulez, vous passez les épisodes blablas en italique, je ne m'en formaliserai pas.

Donc matin à l'hôtel, petit déj' basique, je suis à table avec quelques uns de mes compagnons de voyage et je me rends compte que c'est mon dernier jour, le lendemain je dois me lever à l'aube pour embarquer trèèès tôt. Donc quid du pourboire pour la guide et le chauffeur ? Je n'aurai pas le temps le lendemain. J'en parle autour de moi, une femme me dit :

- J'ai une enveloppe pour faire passer

une autre :

- J'ai un stylo pour écrire dessus

et moi, pas finaude je rajoute :

- Bon qui fait passer ?

et hop les regards se tournent vers moi ... j'vous jure y a des fois, c'est vrai, le silence est d'or ....

Bon je me lève, fais le tour des tablées en passant l'enveloppe, souvent les gens donnent spontanément, parfois on me demande "combien mettre", moi, je pars du principe que chacun met ce qu'il veut, suivant si il a apprécié, ou pas et surtout suivant ses moyens. Je ne m'en cache pas, j'ai mis 20€, ça me paraissait juste, vu le temps passé, vu le niveau de vie à Prague  où réside la guide. Certains (vraiment peu) disent "Je n'ai rien sur moi, on pourra le passer dans le bus ?" Moi : "Bien sûr pas de souci, en fait je voulais juste vous prévenir : que vous prépariez discrètement l'argent pour quand on sera dans le bus, mais si vous mettez maintenant c'est aussi bien."

Tout se passe sans heurt, j'arrive devant un couple ils me disent : "on n'a rien là, on vous donnera dans le bus" "Bien sûr" et je répète mon laïus.

Petit déj' fini, valises bouclées, descendues devant le bus, rangées par taille (sisisi je vous jure). Certains me donnent en passant de l'argent pour la guide. Prête à embarquer, la femme du couple de tout à l'heure s'approche, et me prenant de haut, l'air revêche, style je donne une leçon :

Elle - Vraiment d'habitude on fait passer l'enveloppe dans le bus !
Moi - Mais pas de souci je referai passer l'enveloppe (je me rrreeerépète, je sais)
Elle de plus en plus pincée 
- Non mais, au déjeuner, nous n'avons pas nos sacs, c'est mal venu.
Moi qui commence à avoir les narines qui piquent (genre la moutarde me monte aux naseaux)
- De toute façon l'enveloppe repassera et si ça ne vous plaît pas vous pouvez vous en charger
Elle - Ce n'est pas comme ça qu'on fait, d'habitude, ce n'est pas correct (ou un truc du genre, en plus long et plus donneuse de leçon)
et elle va pour partir, moi, tant quelle me regarde encore
- De toute façon presque tout le monde a donné à part vous ...

Elle tourne les talons outrée. Je monte dans le bus raconte ça aux copines de voyage, qui se marrent et m'avouent que tout le fond du bus a renommé le couple Monsieur et Madame Grognon. Il parait qu'ils ont passé leur temps à critiquer et râler. Et moi ... ben euh ... comment dire, en une semaine je ne les avais jamais remarqués ... mdrrrr.

Le bus démarre, Un jeune couple me fait signe de venir avec l'enveloppe, ils glissent 1 ou 2 billets (en gros à ce que j'ai vu, je pense qu'en moyenne les gens ont donné 15 € par  personne), j'arrive à hauteur des Thénardier (oui je sais je suis pas gentille de les baptiser ainsi). Royalement ils me tendent un billet plié en 4 en me disant
- Faites attention il y a une pièce dedans, je jette un œil vite fait : Un billet de 5 € Et là, j'avoue, mes mots ont été plus vite que ma pensée et goguenarde je leur dis
- Chouette je vais pouvoir me payer un café !
La TÊTE !!! oupssss ! à encadrer, je vous jure !
gênée d'avoir parlé sans même savoir ce que j'allais dire, je souris en haussant les épaules et je rajoute :
- Meuhhhhnoooon, je plaisante.
tu parles que je plaisante, à bien y réfléchir, je suis morte de rire en regagnant ma place.

Je vérifie que tout le monde a donné, et tant que la guide et le chauffeur parlent entre eux, genre bonjour ça va, ça va rouler aujourd'hui ou des choses de cet acabit, je m'approche de la guide, super le micro n'est pas encore branché et il y a un creux dans leur conversation. Je dis simplement

- Voilà de la part du groupe, en vous remerciant de votre gentillesse et votre disponibilité.
Elle me regarde, fait un grand sourire, sur l'enveloppe j'ai  marqué pour Sarah et Georges (guide et chauffeur), afin qu'ils se répartissent entre eux comme ils veulent. Évidemment une personne m'a fait remarquer que j'aurais dû faire 2 enveloppes, une de 1/tiers pour le chauffeur le reste pour la guide, mais outre qu'il s'est coltiné toutes les valises, que parfois à Prague il restait dans le bus à nous attendre alors qu'elle rentrait chez elle ... je ne me voyais pas dire que son boulot à lui vaut deux fois moins que son boulot à elle.

Je file m'asseoir

Elle branche le micro, nous fait un petit speech très sympa, nous remercie. Je me renfonce dans mon siège prête à dévorer le paysage des yeux. Monsieur Ronchon débarque, et commence à me parler à voix basse, tout rouge, sa casquette vissée sur la tête. Mauvaise idée, quand on me parle à voix basse histoire de ne pas se faire remarquer pour me faire des reproches, je parle de plus en plus fort.... mais que voulez vous, la petite dame (1.56m) de la soixantaine, un peu boulotte, toujours en train de rigoler, personne ne pense qu'elle mord quand on l'embête. Et il commence :

- Vous auriez dû faire un discours pour donner l'argent
- Ben non,
- C'est la tradition
(tu parles ça fait un paquet de fois que j'ai fait des voyages organisés, et c'est fifty fifty, une fois sur 2 il y a un discours et perso, je trouve que ça fait un peu : Moi Bwana, toi bien travaillé, moi donner toi argent et bien le faire remarquer)
- Bien si vous y tenez tant que ça, rien ne vous empêche d'aller faire un discours, le micro est allumé
- On fait toujours un discours vous auriez dû en faire un !
- Je pense pas que ce soit la tradition, puis de toute façon, vous savez ce que je lui dis à la tradition ?
et je tourne la tête, genre : la discussion est terminée
il insiste
- Vous ne connaissez rien aux coutumes ma petite dame
là il m'inirve, je le toise, regarde sa casquette et très grand siècle :
- Et vous mon bon monsieur, vous oubliez vos bonnes manières
il part en ronchonnant
- Alors là si vous saviez ma petite dame alors là ...
J'éclate de rire, mes voisines de travée me demandent quoi et qu'est-ce, je raconte tout à haute voix, sans me cacher, en vérifiant bien du coin de l’œil que les Thénardier Ronchons sont penchés vers l'allée et tout rouges de colère mais muets, m'écoutent attentivement.

 

Voilà voilà fini le roman fleuve, on retourne au voyage :

Quelques statues au passage vous verrez Sissi (mon alter ego ...)

Mozart,

François Joseph Parc Burggarten De Vienne,

une vue panoramique des serres du palais de l'Albertina, clic droit sur l'image pour bien la voir

on traverse tout ça au pas de charge, faudra vraiment que j'y revienne,

puis d'un seul coup on croise une lièvre vert géant ... vous me croyez pas ??? la preuve :

on trotte vers la Hofburg palais des Habsbourg

portes, statues d'inspiration mythologique oupa

panoramique de la place clic droit sur image pour bien la voir

fichus touristes, toujours sur les photos ! (je me demande sur combien de photos je suis moi ?)

la photo zarbi :

l'entrée du musée

mon appareil avait décidé de me jouer des tours ce jour là, entre photos mal cadrées inexploitables et photos surréalistes :

 

 

un passage avec une coupole (pour sortir de la place devant le palais, pas visité : pas le temps)

toujours clic droit sur image pano :

 

Jeudi : Vienne et retour à Prague

Suite au prochain épisode, sans blabla cette fois ci ... enfin je crois ...

Tag(s) : #Circuit Prague Vienne Budapest
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :